Varanasi (Bénarès) enfin !


Combien d’années en ai-je rêvé de cette ville mythique ? Trop pour le dire. A l’époque elle m’attirait autant qu’elle m’effrayait. J’avais croisé des copains qui avaient osé y aller, qui en étaient revenus émerveillés,  désespérés aussi, amaigris pour certains, racontant des aventures parfois tragiques pour d’autres. Pour ma part, j’aurai attendu longtemps avant de mettre mes pieds dans les leurs. 


Et j’y suis...enfin. Et je peux dire que c’est la cité la plus dingue, la plus envoûtante, la plus exceptionnelle qu’il m’ait été donné de connaître de tous les voyages que j’ai effectués à ce jour. Ici la mort fait partie de la vie sans aucune gêne. À quelques mètres des crémations au bord du Gange (entre 150 et 200 crémations par jour), on fait ses ablutions, on se rase, on discute, on médite...


Varanasi est une des plus anciennes villes du monde, lieu sacré de l’hindouisme. Être à Varanasi c’est plonger dans cette ferveur et s’immerger dans un flot humain incessant et observer tous les petits métiers qui animent cette cité. Des millions de pèlerins viennent effectuer leurs ablutions chaque année dans le fleuve sacré. On dit que rien n’a changé ici et quand on voit la puissance de la religion et en particulier de la spiritualité, le voyageur n’en ressort pas indemne, je peux en témoigner.