· 

Haeinsa, l’experience

Haeinsa est l’un des temples bouddhistes les plus importants de Corée du Sud. Il est fameux par ses nombreux édifices, les premiers datant de 802, et surtout parce qu'y est conservé le Tripitaka Koreana, un ensemble d’écritures bouddhistes gravées sur plus de 81 200 tablettes d'imprimerie en bois. Une valeur tellement inestimable que l’Unesco a inscrit Haeinsa sur la liste de son patrimoine mondial.


Passer une journée et une nuit ici est une expérience absolument unique dans ce voyage. Imaginez un ensemble de temples magnifiques, lovés dans la montagne au milieu d’un écrin de verdure où pins, érables et chênes revêtus de leurs premières couleurs d’automne encadrent élégamment ces édifices somptueux.

Nous sommes logés chacun dans une  « cellule » plutôt confortable. A 17h00 précises, un moine en robe grise nous emmène pour une visite guidée du grand complexe monastique. A 17h30, c’est l’heure du dîner dans le réfectoire où tout échange est interdit. Après ce repas végétarien silencieux, le moine nous invite alors à le suivre et nous arrivons dans une grande cour extérieure ; un chemin est tracé au sol ressemblant à un labyrinthe. Munis de textes sacrés du bouddha, nous marchons en les lisant tout en suivant fidèlement le tracé sinueux. Tout autour de ce vaste espace, des temples majestueux accompagnent notre marche initiatique. Une fois sortis, nous nous arrêtons devant un autre temple où trônent un énorme tambour accroché au plafond et une gigantesque cloche. Un moine s’approche et commence à taper en cadence sur la large peau du tambour au moyen de baguettes courbées. L’homme tape de plus en plus fort et joue avec la peau du tambour pour apporter des variations musicales surprenantes. Soudain un autre moine arrive et prend le relais. Le rythme incessant bouscule la nuit naissante et les sons du tambour traversent Haeinsa. Ce balai se répètera plusieurs fois avant qu’un des moines ne quitte son acolyte pour rejoindre la grande cloche et, à l’aide d’une sorte de bélier, lance l’engin violemment contre la cloche qui va résonner à son tour dans l’espace.

Après ce surprenant moment « musical », nous quittons les lieux pour rejoindre un autre endroit majestueux : le grand temple principal. Il surclasse tous les autres édifices en taille et en faste et il les surplombe. Nous participons alors à une cérémonie traditionnelle bouddhiste dirigée par des moines, peuplée de prières et de chants. 

Peu habitués à ce genre de pratique, nous avons vécu là une expérience vraiment particulière et même quelque peu envoûtante. 

Écrire commentaire

Commentaires: 0