· 

Me, myself and I

Impossible de passer à côté de ce raz-de-marée qui sévit en Corée du Sud ! La vague du selfie, non plutôt le tsunami du selfie. Les Coréens semblent obsédés par leur apparence et ils vouent un culte démentiel à leur image. Le nombre de selfies que l’on peut constater sur une journée de déambulation dépasse l’entendement. Jeunes et moins jeunes, tous adulent le dieu image.


Deux exemples illustrent parfaitement cette tendance lourde.

Le premier concerne cette scène hallucinante à laquelle j’ai assisté dans un parc à Gyeongju, dans le sud de la péninsule. Un des lieux dans ce parc semble particulièrement photogénique pour les jeunes et tous veulent se faire photographier à cet endroit précis. Une longue file d’une quinzaine de personnes, voire plus selon les heures, est visible. Les derniers arrivés se placent sagement au bout de la file, et pendant que les premiers posent leur perche à smartphone et font toutes les élucubrations souhaitées, les autres stoïques attendent gentiment leur tour, sans énervement et sans resquiller.


Le second exemple concerne un petit parc situé à proximité de tombes royales, toujours à Gyeongju. Dans un espace restreint, pousse une drôle de plante aux herbes hautes produisant un nuage d’épis rose violacé, le « pink muhly grass ». Les Coréens en sont fous et toutes les excentricités photographiques s’expriment alors sans retenue, quel que soit l’âge. 

Écrire commentaire

Commentaires: 4
  • #1

    Marc (jeudi, 17 octobre 2019 16:13)

    hello Friends ! Bon vu l'endroit, vous auriez pu nous en faire un de vous 2 ...au sommet de la bute !!

  • #2

    Maryna (jeudi, 17 octobre 2019 16:52)

    je suis d'accord...il manque un selfie de vous

  • #3

    Brigitte (jeudi, 17 octobre 2019 19:33)

    On vous reconnaît bien là ! Pas de photo de vous �

  • #4

    Cousine Lulu (vendredi, 18 octobre 2019 19:42)

    Et vous alors ? Je suis deçue de ne pas vous voir�