· 

Le bilan, c’est maintenant




« Easy to travel » la Corée du Sud ? Oui sans conteste. 


Pour nous qui voyageons pas mal, et pas toujours dans des pays faciles, la Corée du Sud est peut-être même supérieure au Japon, en termes de facilités de déplacement. Gares ferroviaires ou routières (photos), toutes sont bluffantes de modernité : terminaux flambant neufs, vastes espaces, lieux de restauration, informations claires pour un étranger, sièges spécifiques pour la relaxation, qualité de service au top... Modernisme et haute technologie, voilà les caractéristiques de ce pays de plus de 51 millions d’habitants, réparti sur seulement 100 000 km2.

Passer d’un terminal de bus à une gare ferroviaire est chose aisée : il y a de nombreux bus de ville et la fréquence est excellente. Les taxis, il y en partout et tout le temps. Et en plus, ce n’est pas cher.

Quasiment à chaque gare ferroviaire ou routière, un office de tourisme (photo) est là pour renseigner, écrire une adresse en coréen, par exemple pour le taxi. 

Pour le paiement, avec une carte (photo) achetée dans un petit supermarché et chargée de Wons (la monnaie locale), il suffit de badger en grimpant dans le bus ou dans le métro et c’est parti. On peut aussi l’utiliser pour payer le taxi et quelques menus achats. Valable sur tout le pays. Ah oui, il y a du wifi partout dans les bus de ville (photo) et dans certains trains. En ville aussi, on trouve de nombreux points d’accès wifi gratuits.


Côté hébergement, les prix sont abordables, pour peu que l’on se loge dans des guesthouses ou dans des Hanok (photo), habitat traditionnel coréen, ce que l’on a fait à chaque fois que cela était possible. Compter entre 40 et 80 € la nuit. On peut aussi dormir dans un monastère, c’est marrant, tout confort et surtout très original.


Alors vraiment « easy to travel » la Corée du Sud ? Oui, mais, car il y a deux « mais » !


Le premier bémol concerne la nourriture. Si le fameux barbecue coréen est bon et incontournable, au bout d’un moment, c’est lassant. La nourriture n’est guère variée et c’est le pays de toute l’Asie où nous aurons le moins bien mangé (Inde incluse). 


Le second « mais » concerne les relations humaines. Si beaucoup de Coréens sont souriants et sympas avec les étrangers, d’autres nous ignorent, voire nous évitent carrément et pour une partie assez minoritaire de Coréens, ils semblent nous toiser, manifestant une sorte de supériorité ou de suffisance à notre égard. 

Est-ce la fantastique rapidité avec laquelle ce pays est passé en 50 ans du Moyen Age à un des pays les plus développés du monde qui leur a donné cette assurance ? Est-ce culturel ? Difficile pour nous étrangers de le savoir ; toujours est-il que les quelques Français avec lesquels nous avons conversé durant notre périple ont ressenti exactement les mêmes symptômes. 


En tous les cas, en résumé, voyager en Corée du Sud est facile et intéressant. Une découverte ! Comparativement à d’autres pays, le tourisme reste encore très sage.


***


Et pour finir, un grand merci à tous ceux qui ont suivi ce blog et souhaité laisser des commentaires.  

Et n’hésitez pas à faire connaître et partager mon site web « www.alandub.fr » à tous vos proches et amis, c’est un moyen sympa de faire connaître mon travail photographique 🙏


Et si vous avez encore des questions après tout çà, c’est dessous.

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    patricia (samedi, 26 octobre 2019 09:12)

    dommage que votre voyage prenne fin.Je m'étais habituée à découvrir avec vous au travers de toutes vos photos ce pays .Vivement votre prochaine destination et encore merci Karine de m'avoir glissé dans la liste de tes invités du blog et encore bravo au photographe pour la qualité des images!